Le CETA : garantir le respect du principe de précaution en se gardant de le citer…

Commentaire de la décision du Conseil constitutionnel du 31 juillet 2017, n° 2017-749 DC, Accord économique et commercial global entre le Canada et l’UE et ses Etats membres par Julien Girard, publié dans la Gazette du Palais n° 3 – 23 janvier 2018, p. 21

Le Conseil constitutionnel juge que les stipulations du CETA suffisent à garantir le respect du principe de précaution issu de l’article 5 de la Charte de l’environnement, bien que ledit principe n’y soit pas expressément fait référence.

imprimer